dimanche 5 décembre 2010

HARRY POTTER ET LES RELIQUES DE LA MORT - Partie 1 **


Sortie : 24 novembre 2010
De : David Yates

Avec : Daniel Radcliffe, Emma Watson, Rupert Grint, Ralph Fiennes, Tom Felton, Alan Rickman, Bonnie Wirhgt, Robbie Coltrane, Helena Boham-Carter, Jason Isaacs, David Thewlis, Clémence Poésy, Brendan Gleeson, Bill Nighy, Rhys, Ifans...

Voldemort est de retour pour de bon. Alors que celui dont on ne doit pas prononcer le nom et ses mangemorts raflent moldus et tout opposant, Harry Potter et ses amis partent à la recherche des horcruxes afin de les détruire.

Adaptation du dernier tome des aventures de Harry Potter, inutile de présenter l’apprenti sorcier et son univers. Si vous n’avez pas grandi avec, vous avez dû néanmoins, suivre ses aventures sur grand écran. Toujours réalisé par David Yates, pire réalisateur de toute la saga, celui-ci s’est tout de même amélioré depuis Le prince de sang-mêlé. Ce dernier qui désavouait complètement le travail de J. K. Rowling est à jeter aux oubliettes. Cette première partie de Harry Potter et les reliques de la mort n’est pas le meilleur chapitre de l’heptalogie, mais au moins, on n’est pas déçu.
Sombre, intelligent, plus adulte, on sent qu’on est passé à un tout autre niveau, et malheureusement, qu’on se rapproche de la fin. Fidèle au livre sans toutefois l’égaler, le film ne prend pas les spectateurs pour des imbéciles. La violence minimisée dans les opus précédents est cette fois-ci plus présente. Le trio plus que jamais complémentaire, devant affronter le maître du mal et ses sbires, impossible de dissimuler leur cruauté. Ralph Fiennes, peu effrayant à son arrivée, incarne enfin un Voldemort inquiétant. Son inhumanité envers humains et sang-mêlés n’est pas sans rappeler une certaine époque de notre Histoire. Difficile de ne pas rapprocher la conduite de Voldemort et de ces rafleurs à celle du nazisme (la scène d’introduction, est à cet égard, parfaite).
Daniel Radcliffe, Emma Watson, et Rupert Grint qui incarnent pourtant Harry, Hermione, et Ron depuis maintenant 10 ans, en font parfois trop. Bouches ouvertes, regards affolés… Après six années passées à Poudlard, on attendait plus de self-control de leur part. Radcliffe est finalement celui qui s’en sort le mieux. Dommage que Jason Isaacs et Tom Felton, charismatiques à souhait en mangemorts tourmentés, ne soient pas plus présents à l’écran. Le film aurait gagné en subtilité et intensité.
Deux films pour un livre. On pense immédiatement à une affaire d’argent. A première vue, aucun intérêt à diviser, un roman très court. Finalement, la décision est cohérente. Le livre recèle tant d’informations et de détails indispensables à la bonne compréhension de l’intrigue, qu’un seul et unique film n’est absolument pas suffisant.
Si Yates n’atteint pas une seule fois le niveau des quatre premiers films où le mot magie prenait tout son sens, son exploitation des paysages est par contre excellente. Contempler nos trois héros dans ces contrées désertiques et hostiles nous fait réaliser à quel point ils peuvent être seuls et vulnérables. Restent les livres. Irremplaçables, même par la plus belle des adaptations. Aucun réalisateur ne pourra un jour rendre compte du talent ensorcelant de J. K. Rowling.


2 commentaires:

Valérie a dit…

Je suis d'accord avec toi les enfants sont mauvais et les paysages compensent leur petitesse! J'ai bien aimé cet opus! Mais je ne peux jamais m'empêchr d'imaginer des films plus sombres encore...

Anonyme a dit…

"Radcliffe le plus interessant"??? OMG Je ne l'ai jamais trouvé aussi mauvais que dans ce film, sans avoir lu les livres auparavant c'est impossible de décelever les diffèrentes émotions d'Harry! (Bon après ce n'est que mon avis...^^)

En revanche Rupert Grint était excellent dans la scène de départ, avec une accentuation sur les bons mots (en VO en tout cas)et un jeu très fluide! :D

Par contre, même constation : les romans sont beaucoup plus sombres et la scène de torture était bien trop lisse. Dans le livre on a le droit à un Harry qui ne sait plus quoi faire, à un Ron qui est presque en pleine crise de folie et à des marques de tortures plus visibles.... Mais malgrè tout cela reste un bon film! :D