mercredi 14 septembre 2011

CRAZY STUPID LOVE ** (en avant-première)

Sortie : 14 septembre 2011
De : John Requa et Glenn Ficarra
Avec : Ryan Gosling, Steve Carell, Julianne Moore, Emma Stone, Kevin Bacon, Marisa Tomei, John Carroll Lynch, Jonah Bobo, Analeigh Tipton, Josh Groban…

Nouveau look pour une nouvelle vie !

La crise de la quarantaine n’est pas réservée qu’aux hommes. Dans Crazy Stupid Love, c’est Emily (Julianne Moore) qui trompe son mari et demande le divorce. Dévasté par la perte de la seule femme qu’il ait jamais connu, Cal (Steve Carrel) broie du noir dans un bar de la ville où Jacob (Ryan Gosling), séduisant trentenaire compatissant, décide de le reprendre en main. Relooking, cours de drague… Bientôt l’élève dépasse le maître…
Après la série The Office, ou le film 40 ans toujours puceau, Steve Carrel renoue avec le rôle du loser attachant. L’acteur est si émouvant en amoureux éconduit que ses partenaires font pâle figure face à lui. Julianne Moore en fait un poil trop, tandis que Ryan Gosling, plus à l’aise dans le drame que la comédie, est bien trop maniérée pour être crédible dans la peau d’un playboy endurci. Son jeu caricatural laisse à penser qu’il est quelque peu surestimé. Mais la prochaine sortie du très attendu Drive fait apparemment de lui l'acteur du moment et le bout de chemin accompli depuis le Mickey Mouse Club parle pour lui. Et puis, Crazy Stupid Love est sa première comédie, alors on lui laisse le bénéfice du doute.
          Par contre, on adore Emma Stone. Avant de se faire une toile avec Spidey, la jeune actrice, toutes dents blanches dehors, apporte candeur et fraîcheur à cette comédie romantique qui … tourne mal. Hé oui si on rit beaucoup lors de la première partie du film, consacrée à la métamorphose de Cal, la seconde est beaucoup moins amusante. Steve Carrel tente de reconquérir une Julianne Moore éternelle insatisfaite, tandis que Ryan Gosling passe du séducteur invétéré au gendre idéal, en moins de deux minutes. Bref, le film vire au mièvre. On en rajoute même avec un court passage façon Dirty Dancing (on suspecte immédiatement John Requa et Glenn Ficarra d'avoir vu L'arnacoeur). C’est drôle comme les cinéastes en manque d’inspiration ont tendance à puiser dans ce film mythique et intergénérationnel. Trop facile ! A voir donc uniquement pour Steve Carell !



Golden Blog Awards : Votez pour ce blog
Un petit clic journalier pour m'aider s'il vous plaît?!! Merci à tous

2 commentaires:

ricketpick a dit…

Nous on a pas trop aimé !

Farah a dit…

Ce n'est pas le film de l'année mais je le trouve bien sympa à regarder chez soi ! Emma Stone est super et la scène à la fin, dans le jardin, est très drôle. On pense que rien de pire ne pourrait arriver et nous surprendre et voilà que le copain de l'ex-femme de Cal arrive. C'est si gros qu'on ne peut s'empêcher de sourire !