vendredi 3 juin 2011

X-MEN : LE COMMENCEMENT ****


Sortie : 1er juin 2011
De : Matthew Vaughn
Avec : James McAvoy, Michael Fassbender, Kevin Bacon, Rose Byrne, Jennifer Lawrence, January Jones, Nicholas Hoult, Lucas Till, Zoë Kravitz, Caleb Landry Jones…

Déjà pressenti pour réaliser X-Men : L’affrontement final, Matthew Vaughn avait décliné l’offre, laissant le champ libre à Brett Ratner. Mauvaise idée. Ce dernier signe un film désastreux, détruisant au passage tout le travail effectué en amont par Bryan Singer. Autant dire que Vaughn était attendu au tournant. Objectif ? Rebooster une saga qui a perdu de sa superbe. Résultat ? Le meilleur film de la saga.
On n’en attendait pas moins du réalisateur de l’excellent Kick Ass. En plus de cette expérience non négligeable en matière de super héros, Vaughn a pu bénéficier de l’aide de Bryan Singer. Scénariste et producteur sur ce volet, le réalisateur des deux premiers films, réinsuffle aux personnages, toute la psychologie qu’ils avaient perdu avec Bratner. Une réflexion jamais prise de cours par l’action et ses effets spéciaux. Ces derniers, excellents, sont utilisés avec parcimonie, ils ne piquent jamais la vedette aux héros.
Autre point décisif de cette préquelle, placer son action dans les années 60 et plus précisément, pendant la crise des missiles de Cuba en 1962. Soit un an avant la création du comic Marvel par Stan Lee et Jack Kirby. Subtilement, la fiction se mêle à la réalité historique. En plein mouvement des droits civiques, le combat des mutants prend alors, une toute autre dimension. A peine, diplômé, Charles Xavier, est réquisitionné par la CIA pour ses connaissances en mutations génétiques. Elle compte sur le jeune docteur pour l’aider à éviter une troisième guerre mondiale. Car derrière les différends américano-soviétiques, les tensions entre mutants grondent et pourraient enflammer la guerre froide. Pour l’aider, Xavier forme une équipe de jeunes mutants, les X-Men. Parmi eux, Erik Lehnsherr, déterminé à se venger du meurtrier de sa mère tué pendant la Shoah, et futur Magnéto.
Si Ian Mckellen et Patrick Stewart ont failli faire une apparition surprise dans ce quatrième volet, l’idée fut vite abandonnée, Vaughn préférant exclusivement se concentrer sur la genèse et la jeunesse de ces deux frères ennemis. Michael Fassbender et James McAvoy prennent parfaitement la relève. Tandis que McAvoy déride le professeur Xavier, qui fut en fait, un joyeux fêtard, amateur de jolies filles, Fassbender, est lui, tout en intensité. Celui qu’on distinguait déjà dans 300, Angel, ou Inglourious Basterds, est d’un charisme ravageur. L’acteur germano-irlandais, est très jamesbondien dans la peau de Magnéto. Classe et caustique, c’est aussi un homme meurtri par son terrible passé. A la recherche du nazi qui a tué sa mère et détruit son enfance, il est devenu un homme en colère et résolu, que même son ami, Xavier, ne parviendra pas àapaiser.

Face à lui, un adversaire de taille. Le fameux nazi, Sebastian Shaw. L’excellent Kevin Bacon qui l’interprète, est perfide et sadique à souhait, sans jamais tomber dans la caricature (ce qui n’est pas toujours évident quand on joue le vilain d’un film de super héros). Parmi les plus jeunes acteurs, Jennifer Lawrence, est la plus remarquable. On connaissait la Mystique, mystérieuse et vicieuse, on découvre une adolescente touchante, mal dans sa peau, en quête d’acceptation. Aussi, peu importe si le film n’est pas vraiment fidèle à la trame des comics. Oui, on est surpris de voir Mystique grandir aux côtés de Xavier qui la considère comme sa sœur... Quid de Scott-Cyclope censé être le grand frère d’Alex alias Havok… La fanbase pourrait trouver à redire à ces petites transgressions mais au final, ce sont elles qui permettent à Vaughn de forger des personnages attachants et de construire une histoire cohérente. Certains prétendent que X-Men : Le commencement est le Batman Begins de Vaughn. Espérons alors que ce dernier saura s’inspirer de The Dark Knight pour écrire la suite, de ce qui constitue, à ce jour, la meilleure adaptation Marvel.


2 commentaires:

Cinéman a dit…

J'ai lu votre critique avec un grand intérêt, mais j'avoue ne pas partager du tout cet avis... J'attendais pourtant ce film avec impatience, tant la bande-annonce était prometteuse et les premiers commentaires élogieux. J'en suis sorti vraiment déçu ! Pas de suspense, pas d'intensité dramatique, pas d'émotion : Eric Lehnsherr, contrairement à ce qu'annonçait la bande-annonce, n'est jamais l'ami de Xavier : il est dès le début animé d'une double intention : venger sa mère (sur ce point on le comprend totalement) mais aussi assouvir sa volonté de puissance puisqu'il se considère meilleur et supérieur aux autres hommes. Impossible, dans ces conditions, de devenir l'ami de Charles Xavier ! Du coup, tout ce que le film aurait pu avoir de tragique (comme dans la Revanche des Sith) ne s'y retrouve pas du tout. Idem pour la relation entre Raven et Xavier : il ne s'en dégage rien d'émouvant (sauf la scène d'introduction, parfaite, pour moi la meilleure scène du film). Pour le reste, le scénario est inexistant : c'est l'arrière-plan historique qui fait office de scénario, ce qui est un peu léger. Dommage, dommage ! Quelle déception...
Je développe mon point de vue sur : http://entre-deux-films.over-blog.com/article-x-men-le-commencement-analyse-critique-approfondie-du-film-75708205.html
Rendez-vous sur mon blog !
A bientôt,

selenie a dit…

J'ai du mal à comprendre les critiques dithyrambiques ! Les bons points vont pour les choix du casting dont le duo excellent de Michael Fassbender-Magneto et James McAvoy-ProfesseurX. Les mauvais points vont surtout aux incohérences du scénario vis à vis des interactions avec la première trilogie (Professeur X marche ou pas lors de certain rencontre, chronologie diverses et variées sur la découverte des personnages vis à vis du comic d'origine... etc...). Au final c'est sympa et les rapports avec l'Histoire plutôt bien foutu mais ça reste une adaptation surestimée sans aucun doute. 2/4